Vous êtes ici

Date

06 avril 2016

Chèque énergie, conditions et application

Dispositif expérimenté pour la première fois cette année, le chèque énergie devrait permettre aux revenus modestes d’appréhender plus confortablement leurs factures énergétiques. Rappelons qu’en 2018, cette aide devrait remplacer les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz.

Contrairement aux tarifs sociaux qui ne s’appliquent qu’au gaz et à l’électricité, le chèque énergie peut être utilisé pour le paiement des factures énergétiques, mais aussi pour régler d’autres approvisionnements énergétiques tels que le bois ou le fioul ou encore pour financer des travaux de rénovation énergétique.

Attention : à date, seuls quelques départements sont concernés par l’expérimentation mais le dispositif s’étendra progressivement jusqu’en 2018.

 

Le montant du chèque énergie est variable en fonction des critères d’obtention détaillés ci-dessous, mais on l’estime environ à 150 € par an.

Deux principaux critères sont pris en compte dans l’attribution du chèque énergie : le revenu fiscal de référence du foyer et sa composition (nombre de personnes).

Le principal avantage de ce dispositif est de n’avoir aucune démarche administrative à effectuer : l’administration fiscale charge elle-même l’ASP (Agence de Services et de Paiement) d’adresser les chèques aux éligibles.

Besoin d'un conseil ?
De notre expertise ?

Découvrez toutes nos solutions de rénovation énergétique

En savoir plus

Fiches liées