Vous êtes ici

Date

13 juillet 2018

Inauguration en France de la première usine de recyclage de panneaux photovoltaïques

En 2017, l’organisme PV CYCLE France, chargé de garantir la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques en fin de vie, a décidé de confier à Veolia son activité de recyclage.

L’entreprise spécialisée dans la valorisation des déchets inaugurera son usine le 5 juillet 2018 à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône. Cette initiative est une grande première en France, et même en Europe. Elle permettra à de nombreux industriels de respecter la réglementation européenne en termes de recyclage des systèmes photovoltaïques.

Panneaux photovoltaïques : de nombreux déchets à recycler

Les panneaux photovoltaïques permettent de produire une énergie 100% renouvelable. Cependant, le processus de fabrication de ces équipements requiert une énergie importante et l’utilisation de nombreux matériaux :

  • Du silicium pour la fabrication des cellules photovoltaïques ;
  • De l’aluminium pour les cadres ;
  • Du verre pour la vitre protégeant les cellules ;
  • Du cuivre pour les nombreux câbles électriques ;
  • Du plastique.

Une fois que les panneaux photovoltaïques sont hors d’usage, il faut donc se poser la question du démantèlement de la centrale solaire et du recyclage de ses éléments. Sans ça, avec l’explosion du marché photovoltaïque, on peut s’attendre à voir plusieurs milliers de tonnes de déchets laissés à l’abandon.

Une obligation européenne

A travers cette initiative, PV CYCLE France et Veolia souhaitent répondre à la directive européenne relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) du 4 juillet 2012. Elle concerne toutes les entreprises installées en Europe dont l’activité consiste à produire ou à importer des panneaux photovoltaïques. Ces entreprises sont dorénavant dans l’obligation de traiter de manière responsable les panneaux hors d’usage. Pour ce faire, elles versent à PV CYCLE une redevance de 70 centimes d’euro par panneau solaire. L’éco-organisme est ensuite en charge d’assurer leur recyclage grâce aux fonds collectés.

Ainsi, si la France est quelque peu en retard sur ses objectifs de puissance photovoltaïque installée, elle est plutôt en avance en ce qui concerne le recyclage des panneaux utilisés.

L’usine de traitement et de valorisation de Veolia

Avec cette installation, Veolia est capable de recycler près de 95% des matériaux composant un panneau photovoltaïque affirme le directeur d’exploitation de l’usine, Frédéric Ivars. De plus, la capacité du site devrait rapidement augmenter au fur et à mesure des années jusqu’à atteindre 3000 tonnes de déchets traités par an à partir de 2021.

Le principal matériau récupéré lors du processus de recyclage d’un panneau photovoltaïque est le verre. Ce dernier est vendu directement à Saint-Gobain pour qu’il le valorise dans ses propres usines. Pour ce qui est de l’aluminium, il est envoyé dans des fonderies pour être réutilisé. Enfin, les activités de Veolia lui permettent aussi de récupérer certains matériaux pour les valoriser sur d’autres sites français.

En bref

  • Un taux de valorisation de près de 95% des matériaux usagés ;
  • Un investissement de 1 million d’euros ;
  • Un objectif de 3000 tonnes de matériaux recyclés par an à partir de 2021.

Cette nouvelle initiative française permettra dans les années à venir de valoriser les déchets provenant de centrales photovoltaïques arrivant en fin de vie. Ce processus devrait se développer à l’échelle européenne et internationale afin d’abaisser encore l’empreinte écologique des panneaux photovoltaïques.

Besoin d'un conseil ?
De notre expertise ?

Découvrez toutes nos solutions de rénovation énergétique

En savoir plus

Fiches liées