Vous êtes ici

Date

09 mai 2018

Rénovation énergétique : Comment se financer ?

Lorsque l’on veut faire des travaux dans sa maison, on est souvent découragé par le montant des devis. Pourtant, il existe de nombreuses aides financières pour vous aider à effectuer des travaux de rénovation énergétiques.

Le CITE : Qu’est-ce que c’est ?

Proposé depuis 2014, le CITE (Crédit d'impôt sur la Transition Énergétique) est un crédit d’impôt qui peut vous aider à couvrir jusque 30% des frais de matériel ou de pose dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Il est possible d’en bénéficier sans condition de ressources. Les obligations à remplir sont les suivantes :

  • Les travaux doivent s’effectuer dans une résidence principale ;
  • Le logement est construit depuis plus de 2 ans ;
  • Vous êtes propriétaire domicilié en France ou locataire occupant ;
  • Respecter les plafonds prévus par la loi : 8000 euros pour une personne célibataire ou 16000 euros pour un couple ;
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) ;

Attention toutefois, le CITE n’est valable que sur 5 années glissantes.

L’éco prêt à taux 0 (Eco-PTZ)

Pour financer vos travaux sans faire d’avance de frais et sans payer d’intérêt vous pouvez souscrire à éco-prêt à taux zéro dit éco-PTZ, plafonné à 30 000 euros.

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

Constituer un « bouquet de travaux » : réaliser au moins deux types de travaux énergétiques parmi :

Atteindre la « performance énergétique globale » minimale du logement. Elle doit impérativement être calculée par un bureau d’études thermiques.

Les aides de l'ANAH

L’Agence Nationale de l'Habitat (ANAH) est également habilitée à vous fournir des aides. Elle se concentre surtout sur les foyers aux revenus modestes et très modestes. Pour des travaux dont le montant peut atteindre 25 000 euros, l’Anah peut aider à couvrir jusque 50% de la facture.

Pour les revenus très modestes, l’Anah offre la possibilité de recevoir une prime complémentaire « Habiter mieux ». En fonction du type de travaux, elle peut vous octroyer 2000 euros de plus.

Pour être éligible, vous devez :

  • Habiter dans le logement et en êtes propriétaire ;
  • Ne pas dépasser pas le seuil de ressources fixés par l'Anah ;
  • Avoir un logement vieux d’au moins 15 ans ;
  • Ne pas avoir bénéficier d'un PTZ (Prêt à taux zéro pour l'accession à la propriété) dans 5 ans précédant la demande d’aide ;
  • Ne pas avoir commencé les travaux avant d’avoir fait la demande.

Les prêts ENGIE.

En partenariat avec la BNP Paribas, ENGIE vous propose des prêts à taux zéro pour financer à 100% vos travaux. Pour que vous n’ayez rien à avancer, la banque se règle directement l’artisan à la fin du chantier.

A chaque type de travaux correspond un prêt :

Enfin, vous n'avez ni besoin de changer de banque, ni d’être client ENGIE pour y souscrire.

Les aides locales

Enfin, les collectivités locales peuvent aussi vous aider à réaliser votre projet.

A titre d’exemple :

  • la Région Normandie propose Le chèque éco-énergie Normandie pour vous aider à réaliser un diagnostic préalable à vos travaux.
  • la Région Bourgogne-Franche Comté avec l’aide BBC et pour bien d’autres régions.

Pensez aussi à demander à votre mairie ou à vous tourner vers l’intercommunalité dont vous dépendez afin de définir clairement les aides auquelles vous pouvez prétendre. 

 

 

 

Besoin d'un conseil ?
De notre expertise ?

Découvrez toutes nos solutions de rénovation énergétique

En savoir plus

Fiches liées