Vous êtes ici

Isolation des combles perdus

L’air chaud plus léger monte et s’échappe principalement par la toiture lorsqu’elle est mal isolée. L’isolation des combles permet d’économiser jusqu’à 30% sur vos factures d’énergie et est donc la première étape d’une rénovation réussie.

Quel matériau isolant choisir ?

La laine minérale

L’utilisation de la laine de verre ou de roche est la plus répandue en France car elle a le meilleur rapport qualité-prix. En effet, elle a l’avantage d’être imputrescible, de ne pas absorber l’humidité, d’avoir une bonne résistance au feu, et une bonne performance thermique. Elle est en revanche irritable au toucher et ne doit pas être inhalée pendant la pose.

 

 

 

Les isolants naturels

Cette catégorie regroupe les laines végétales et animales ainsi que la ouate de cellulose. Les principaux atouts des isolants biosourcés résident dans le fait qu’ils constituent un bon isolant acoustique et thermique été comme hiver, qu’ils sont généralement écologiques et ne représentent pas de danger pour la santé. En revanche, ces isolants doivent être traités pour résister au feu et aux nuisibles et ont un coût plus élevé.

 

 

Les isolants synthétiques

Fabriqués à partir de matières organiques ou de pétrole brut, cette catégorie regroupe le polystyrène expansé ou extrudé, le polyuréthane et la mousse phénolique. Largement utilisés dans la construction, ils ont l’avantage d’être fins et légers, très efficaces et résistants aux nuisibles (hormis le polystyrène expansé). Par contre, ils ne constituent pas un bon isolant phonique, ne sont pas écologiques, sont inflammables et dégagent des particules nocives en cas d’incendie.

Les différentes méthodes d'isolation

L’isolation par soufflage

L’isolation par soufflage est largement utilisée pour isoler des combles perdus car elle nécessite peu de main d’œuvre, est rapide, facile à mettre en place et permet d’atteindre des endroits difficiles d’accès. Ce procédé consiste à insuffler de l’isolant en vrac dans vos combles en passant par une trappe ou par une ouverture dans la toiture.  A la fin des travaux, le technicien vérifie que l’épaisseur de la couche isolante soit d’au moins 32cm pour une efficacité optimale.

 

 

 

La pose de rouleaux isolants

Les rouleaux étant plus lourds que les flocons isolants, il faut bien vérifier que le plancher est assez résistant pour en supporter le poids. C’est néanmoins la solution la plus répandue en France car elle est facile à mettre en œuvre et ne nécessite pas de matériel. La 1ère étape consiste à poser un pare-vapeur pour empêcher l’humidité d’altérer l’isolant. Il suffit ensuite de dérouler les rouleaux sur l’ensemble des combles. Pour être efficace, il faut que l’épaisseur de l’isolant soit au minimum de 32cm, dans le cas contraire, il est possible de poser deux couches d’isolant.

 

L’isolation par épandage

L’isolation des combles par épandage peut être utilisée lorsque les combles sont accessibles via une trappe. C’est une solution manuelle qui consiste à répartir les flocons isolants en couche de minimum 32cm sur l’ensemble des combles et égaliser à l’aide d’un râteau. Contrairement à la technique du soufflage, une seule personne est nécessaire pour ce type d’isolation. Il faudra par conséquent compter un temps de pose plus long.

Créez votre bouquet

Faites des économies en réalisant plusieurs travaux en même temps

0/1 bouquet sélectionné
Ajoutez des travaux pour composer votre bouquet :

Pour être accompagné par un expert ENGIE et recevoir un devis gratuit, renseignez le formulaire ci-dessous :

Rappel sous 48h ouvrées

Devis gratuit sans engagement

Renseigner mes coordonnées